Qui suis-je ?

Portrait Elisa Sarret

Faire son auto-portrait: voilà une tâche bien difficile. Nous ne sommes pas toujours les mieux placés pour nous connaître. J'y travaille quand même depuis vingt deux ans alors je me lance. Je suis Elisa Sarret, photographe et journaliste vivant actuellement quelque part entre ici et ailleurs.

Physiquement, pas grand chose à en dire: la nature m'a épargné le pire alors ça me va bien…Le nez, ça va, droit, pas trop long, pas trop large et parsemé de taches de rousseur. J'ai évité le pire, j'aurais pu hériter de celui de mon père ! Un bémol: mes cheveux. Durant toute ma petite vie, la plupart des gens n'ont jamais réussir à définir si j'étais blonde, brune ou rousse... A vrai dire,je les comprend: il est assez dur de se décider sur une couleur alors que ,celle-ci, change au grès des saisons. Voilà pour le physique et si cela ne vous suffit pas vous pouvez toujours vous référer à la photo.

Quant à la mécanique c'est autre chose: les vingt deux années sont bien là… J'ai toujours vécu à travers mon imagination, passionnée par l'image depuis mon plus jeune âge c'est tout naturellement que je me penche vers le métier de photoreporter.
J'écris, parce que je suis passionnée par les relations humaines et l'évolution de la société. De plus l'encre noir qui coule lentement, goutte après goutte, sur le papier me fascine.

Je photographie parce que je m'extasie devant le monde qui m'entoure, et je lui donne la forme qui me convient. Elle m'a apprit à changer mon point de vue et à le renouveler sans cesse. Mes images immortalisent le monde et témoignent de l'actualité, en constante évolution. Je ris beaucoup, parce que je trouve que sentir mon ventre se tordre de douleur sous l'emprise de la joie est un paradoxe formidable. Et pour finir j'adore par les pommes... parce que j'aime observer et goûter le jus acide et sucré qui en découle.

Je parle, je parle et personne ne m'arrête ! Je crois avoir peint les grandes lignes de mon autoportrait même si vous me connaissez encore si peu ! Alors pour finir, et avec un clin d'œil je vous dirai juste que je suis "quelqu'un de bien"

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom Message
Pays
Ville
Email
Site web
Message